President’s Message January 2016
 

The best of the season to all CPFA members! I wish each of you a happy, healthy and prosperous 2016, and hope that in the coming year you will enjoy success with your birds and all of the joy that this great hobby can offer. I also want to thank all who have contributed material to News on the Wing, and particularly Clint Robertson for producing such a professional and informative bulletin. News on the Wing is one of the greatest tangible benefits of belonging to CPFA, easily worth the cost of membership, and is a terrific recruiting tool. I urge you to share a copy of CPFA with friends who are not members, and encourage them to join CPFA. I would like to see us grow our membership and your Board will work on that in the coming year.

As I write this the show season is in full swing, and the shows I’ve attended or have heard about from fellow fanciers have been quite successful, with the US Grand National and a number of other shows such as Sarnia and Wetaskiwin yet to come in the new year. While I haven’t attended or heard about all of the shows in all parts of the country and so this is not by any means a complete list, here in the west 2015 saw a number of good shows, including the Western Canadian National held in Abbotsford BC and hosted by the Vancouver club, the 50th anniversary show of the Vernon club, the Red Deer show, and the Winnipeg show, as well as the first fancy pigeon show to be held on Vancouver Island in quite a number of years. In the east, I understand that the Woodstock show and the National Show in Quebec were both successful. As far as I know, no show in Canada has been cancelled or affected by avian influenza, though unfortunately the same can’t be said of the US, particularly the Des Moines show.

On a less positive note, in the last News on the Wing the board sought the input of the members on a number of issues such as whether the President should be directly elected and whether there should be both eastern and western VP’s. Unfortunately, only a handful of responses have been received, which is far below the threshold of support needed for these issues to be put to a vote of the whole membership. Therefore, there will be no changes in those areas at this time. As well, no suggestions have been offered by the members on how to conduct the Annual Meeting in the best interests of CPFA, and so that the maximum number of members might participate. The Board will proceed to set that meeting and select a format that we hope will maximize participation and announce the date and details to the membership but it would have been nice to have some input from members at large. We had hoped to hold that meeting by early in the new year but that will not be possible now so stay tuned, we will be having an Annual Meeting in 2016.

In the last bulletin I outlined some ideas for how we might promote the hobby and I’d like to expand on those thoughts a bit:

4H - here on the west coast, there is a thriving 4H movement focused on poultry, particularly chickens, but also open to other birds such as waterfowl, turkeys and yes pigeons. I have heard that there may be pigeons in 4H in Ontario as well. On Vancouver Island, where I live, and on the neighbouring Gulf Islands, there are at least half a dozen 4H clubs devoted to poultry, and last year I approached the local club to ask whether my 12 year old son could join with his pigeons. The club leaders knew nothing about pigeons but graciously allowed him to join. One other boy then also took up pigeons as his 4H project, and many of the other kids and parents not only got an exposure to pigeons but a few of them showed a genuine interest. This year, the club has a girl who has decided to have pigeons as her 4H project and we potentially have another 4 kids interested as well though I don’t know yet whether they will work with poultry or pigeons. At any rate, we are getting exposure to a group of kids who genuinely love birds and are very enthusiastic about them. 4H is a strong organization, and from what I’ve seen it offers a lot of benefits to the kids that enrol. It has a very good structure and wants to grow in non-traditional areas. I believe that if we make a good case for pigeons, particularly in urban and sub-urban areas (yes, there are challenges with zoning) they might be quite interested. As fanciers we would still need to do a lot of work to get this organized and promoted, but with the right approach 4H could be a force multiplier of our efforts and a significant factor in growing the fancy.

Displays - I’m a member of the Los Angeles Pigeon Club, and have admired the volieres that grace each Pageant of Pigeons and the NPA national shows hosted by the LAPC (see accompanying picture). I have made a small portable voliere that I hope to use for small displays of birds and promotion of the fancy at country fairs and exhibitions. Last summer I put on a display of birds at a country fair which used to have large entries of pigeons but hadn’t seen any for a number of years. The birds got a lot of interest, questions and favourable comments and I managed to make contact with a number of people who used to have pigeons, and one of them wound up showing at our local fancy pigeon club show in November, while several others are considering reentering the fancy and joining our club. I believe that one of the best ways to grow our hobby would be to re-connect with people who used to be fanciers and if given the opportunity would again have pigeons.

This President’s Message has now gotten a bit long, so I will discuss my thoughts regarding a Legacy fund (perhaps funded at least in part by life insurance naming CPFA as the beneficiary), and pigeon cities, where people can keep birds away from their homes somewhat like they do in many places in Europe, in a future News on the Wing.

As always, I welcome your thoughts and input on these ideas, and on anything else of importance to you as members of CPFA.

Respectfully submitted,
Brian Heck,
President

 

  Mot du président

Joyeuses Fêtes à tous les membres du CPFA ! Je souhaite à chacun d’entre vous pour l’année 2016, prospérité, santé et bonheur, et espère que durant cette nouvelle année vous connaîtrez le succès avec vos oiseaux et toute la joie que ce merveilleux passetemps peut offrir. Je veux également remercier tous ceux qui ont contribué à fournir du matériel pour le News on the Wing, et particulièrement Clint Robertson pour la production d’un magazine autant professionnel qu’informatif. News on Wing constitue un avantage tangible important pour ceux qui adhèrent au CPFA; à lui seul il vaut facilement la contribution annuelle et se veut un formidable outil de recrutement. Je vous exhorte à le partager avec vos amis non membres et à les encourager à joindre les rangs du CPFA. Je voudrais voir croître le nombre d’adhésions et votre Comité de direction y travaillera durant la prochaine année.

Au moment d’écrire ces lignes, la saison des expositions bat son plein, et autant les expositions auxquelles j’ai assistées que celles dont les amateurs m’ont parlées se sont révélées des succès, sans compter que la nouvelle année nous réserve le US Grand National et autres expositions telles que Sarnia et Wetaskiwin. Bien que je n’ai pas assisté ou entendu parler de toutes les expositions de toutes les régions du pays, je voudrais souligner les évènements suivants en précisant bien qu’ils ne constituent en rien une liste complète. Ici dans l’Ouest, 2015 a connu plusieurs bonnes expositions, incluant la Western Canadian National tenue à Abbotsford BC et chapeautée par le club Vancouver, l’exposition du cinquantième anniversaire du club Vernon, l’exposition de Red Deer, l’exposition de Winnipeg, aussi bien que la première exposition de pigeons de fantaisie à avoir lieu sur l’île de Vancouver depuis un certain nombre d’années. Dans l’Est, ma compréhension est que l’exposition de Woodstock et le National Show à Québec ont toutes les deux été des succès. En autant que je sache, aucune exposition canadienne n’a été annulée ou affectée par la grippe aviaire, mais malheureusement, on ne peut en dire autant au sujet des États-Unis, plus particulièrement de l’exposition de Des Moines.

Sur une note moins positive, dans le dernier News on the Wing, le comité de direction avait demandé les commentaires des membres sur quelques sujets tels que : le président devrait-il être choisi par élection ou encore devrait-il y avoir deux viceprésidents un pour l’Ouest et un pour l’Est? Malheureusement quelques rarissimes réponses nous sont parvenues, ce qui est bien en dessous du seuil d’intérêt nécessaire pour que ces questions soient soumises à un vote général auprès des membres. Donc il n’y aura aucun changement à ces chapitres pour le moment. Également, aucune suggestion n’a été proposée par les membres quant à la façon de tenir l’assemblée générale dans les meilleurs intérêts du CPFA, et sur le nombre maximum de membres qui devraient y participer. Le comité de direction procédera donc à l’organisation de l’assemblée et à la mise en place d’un format qui nous l’espérons, favorisera la participation. Nous vous ferons part de la date et des modalités, mais il aurait été intéressant de vous entendre à ce sujet. Nous espérions tenir cette assemblée dès le début de la nouvelle année, mais comme ce ne sera pas possible, nous vous demandons de rester patients, nous aurons une assemblée annuelle plus tard en 2016.

Dans le dernier numéro je soulignais un certains nombres d’idées sur la façon de promouvoir notre passe-temps et j’aimerais maintenant élaborer quelque peu :

4H – ici sur la côte ouest, il existe un florissant mouvement 4H axé sur la volaille, particulièrement les poules, mais aussi ouvert aux autres espèces comme les oiseaux aquatiques, les dindes, et oui les pigeons. J’ai entendu dire qu’il y aurait également des pigeons dans les clubs 4H de l’Ontario. Sur l’île de Vancouver où j’habite, et sur les îles du golfe avoisinantes, il y a au moins une demi-douzaine de clubs 4H consacrés à la volaille et l’an dernier j’ai demandé au club local si mon fils de 12 ans pouvait s’y joindre avec ses pigeons. La personne en charge ne connaissait absolument rien des pigeons mais a gentiment accepté mon fils comme membre du club. Un autre garçon a alors choisi les pigeons comme projet 4H et plusieurs autres enfants et parents en plus de découvrir les pigeons ont aussi manifesté un véritable intérêt. Cette année une fille du club a choisi les pigeons comme projet 4H et quatre autres jeunes sont potentiellement intéressés, quoique pour le moment je ne sache pas encore s’ils vont opter pour la volaille ou les pigeons. À tout évènement, nous profitons de la visibilité auprès d’un groupe de jeunes enthousiastes qui aiment véritablement les oiseaux. 4H est une organisation solide, et de ce que j’en ai vu, elle offre un tas d’avantages aux enfants qui en font partie. Elle jouit d’une très bonne structure et veut croitre dans les secteurs non traditionnels. Je crois que cette organisation pourrait être très intéressée, si nous leur présentons un bon dossier sur les pigeons, particulièrement en ce qui a trait aux villes et banlieues (oui, il y a des défis avec le zonage). Comme amateurs, il reste encore beaucoup de travail à faire pour organiser et promouvoir cette représentation, mais si nous utilisons la bonne approche, 4H pourrait être le levier dont nous avons besoin pour populariser notre passe-temps.

Vitrines – Je suis un membre du Los Angeles Pigeon Club, et j’ai admiré les volières qui ornent chaque Pageant of Pigeons et l’exposition nationale du NPA tenue par le LAPC (voir photo jointe). J’ai fabriqué une petite volière portative que j’espère utiliser pour montrer quelques oiseaux et faire de la promotion aux foires agricoles et expositions. L’été dernier, j’ai présenté des oiseaux à une foire agricole qui dans le passé comportaient de larges contingents de pigeons, mais qui malheureusement avaient disparus depuis quelques années. Les oiseaux ont suscité beaucoup d’intérêt, questions et commentaires favorables, et j’ai établi des contacts avec plusieurs personnes ayant déjà eu des pigeons. Une d’entre elles a même fini par présenter des oiseaux à notre exposition locale de pigeons de fantaisie de novembre dernier, alors que plusieurs autres considèrent un retour comme amateur et membre de notre club. Je crois qu’une des meilleures façons de populariser notre passe-temps serait de rétablir le contact avec d’anciens amateurs, sachant que si l’opportunité leur était donnée ils garderaient encore des pigeons.

Ce mot du Président devenant un peu long, je discuterai dans une prochaine édition de News on the Wing de mes idées concernant un Fonds Patrimoine (peut-être financé au moins en partie par une assurance vie désignant le CPFA comme bénéficiaire), et des villes de pigeons, où les gens peuvent garder des pigeons ailleurs qu’à la maison comme ils le font à plusieurs endroits en Europe.

Comme toujours, j’invite tous les membres du CPFA à nous faire part de leurs idées et suggestions, ou tout autre sujet d’importance.

Respectueusement,
Brian Heck,
Président